Sandra Petit
Menu

Ma vision du métier


Le web est un outil fantastique pour aller au-delà de nos propres frontières. Internet a aussi des effets collatéraux importants sur l’environnement. Le web n’est pas uniquement virtuel : il a bien une existence matérielle à travers nos ordinateurs, nos smartphones, les serveurs…

Le web fait partie intégrante de ma vie. L’écologie est dans mon ADN. J’aime contempler l’intelligence de la Nature à l’oeuvre chaque jour. Respecter l’environnement est incontournable et même, un devoir de nos jours en tant que citoyen de la Terre. La Nature est notre force, notre poumon et notre coeur pour exister comme être humain. Sans elle, l’humanité ne connaîtrait pas cette évolution technologique.

Je ne veux pas choisir entre le progrès technologique de l’humanité et l’écologie. Il est toujours possible d’agir de façon positive à notre échelle, bien sûr.

Alors j'ai choisi de prendre en compte la dimension écologique dans chacune de mes contributions web et ce, dès la conception du projet (application, site…).

Le challenge : consommer le moins possible de ressources physiques pendant le cycle de vie de l’application en améliorant sa conception et sa réalisation sans sacrifier la qualité pour l’utilisateur.

Les bénéfices : une empreinte environnementale réduite, des utilisateurs heureux de répondre à leurs besoins tout en étant plus respectueux de la Planète et des êtres vivants, des entrepreneurs en cohérence avec leurs valeurs sociales et écologiques.

Aujourd’hui, je suis heureuse de relever ce challenge dans mon quotidien de développeuse et de participer à l’évolution de la conscience écologique pour un monde meilleur.

Chaque octet a un impact dans le monde réel - Frédéric Bordage.

Mes compétences